Savage Tide d'Antoine

Et que tombe les barrières

« Encore une fois, nous allions nous rapprocher de Demogorgon, notre but ultime. La zone de protection magique limitant le passage des armées de notre coalition autour de Lemoriax devait tomber pour nous permettre d’assiéger la capitale. La zone de protection autour de la ville et de ses environs n’étaient pas faite de pierres, de bois ou de métaux : elle était composée d’énergie magique soutenue par la volonté du Prince lui-même. Pour l’affaiblir, nous devions nous en approcher suffisamment pour laisser nos incantateurs l’analyser et distraire le Prince pour que son attention se tourne ailleurs.

Afin de nous préparer à l’approche de Lemoriax, notre capitaine Isom consulta un oracle alors que la Sea Wyvern avait pris son envol, survolant une armée composée de morts-vivants et de mercenaires battant le pavillon d’Orcus. L’oracle nous indiqua que Bogromar entendait tenir sa parole en n’interférant pas dans le combat qui allait se dérouler. De plus, Bogromar était au moment même en combat singulier avec Tedradyan. Notre étrange alliance avec le général de Demogorgon semblait se concrétiser. Nous apprîmes aussi que Lemoriax était protégée par la garde rapprochée de Demogorgon, pas moins de 15 000 démons baelor. De plus, l’oracle nous indiqua que l’apparition d’un vieil ennemi pourrait faire vaciller l’attention de Demogorgon suffisamment pour réduire l’importante zone de protection autour de la capitale et que, lorsque la zone allait tomber, les généraux et leurs troupes avaient reçu l’ordre de revenir vers Wat Dagon pour assurer sa protection. Cet ordre nous confirma sans aucun doute que la Master Pearl ne pouvait que se trouver dans l’ancien temple.

Armés de ces informations, Isom décida de consulter un autre oracle alors que nous étions affairés à communiquer avec les capitaines de notre coalition. Du second oracle, nous apprîmes que le capitaine Urbala, un démon hezrou, soldat d’élite des armés de Demogorgon, était assigné à la défense de Wat Dagon. Par contre, même l’oracle n’avait pas accès à l’intérieur des murs de Wat Dagon. Nous allions devoir découvrir les secrets de la Master Pearl par nous-mêmes.

J’organisai alors mes capitaines. Gwynharwyf allait converger sur Lemoriax, Céleste, sur Wat Dagon, à nos côtés. J’attitrai Charon à l’attaque de Wat Dagon par la mer. Immédiatement, le Passeur nous informa qu’il avait décelé que Wat Dagon n’était qu’un leurre; le véritable emplacement de la Master Pearl était un plan extradimensionnel accessible via le temple ancien. De plus, le Passeur allait nous protéger d’un allié de Demogorgon extrêmement puissant qui rodait devant Wat Dagon : Dagon lui-même. Pour l’instant, le Passeur et le Prince des Profondeurs s’observaient : mes vieux os tremblaient déjà à l’idée du combat qui allait se dérouler entre ses titans marins.

Sur le pont de la Sea Wyvern en direction de Lemoriax, nous fûmes visités par le Grand Prêtre d’Orcus monté sur une Dracolich, un ancien dragon noir d’une puissance inimaginable tué par des héros des temps anciens qui avaient porté le coup final à Kyuss le Dieu des Vers. Paresseusement, le dragon se posa sur un des mats latéraux de la Sea Wyvern. Nous indiquâmes au prêtre que la zone autour de Lemoriax allait bientôt faillir. Il en informa télépathiquement l’armée qui grouillait sous notre navire en nous garantissant un passage sans heurts à travers son armée vers Lemoriax. Pendant cette discussion, Hallya étudia les signes arcanes entourant la dite zone de protection. Cette dernière était encore très puissante, mais Hallya pu ressentir la peur de Demogorgon. Le paranoïaque Prince démoniaque à Deux Têtes sentait ses anciens ennemis. Il avait raison. Obox-ob allait bientôt sévir dans sa capitale.

Lors de notre sortie de la Sea Wyvern par l’entremise de cordes lancées par-dessus bord, l’armée d’Orcus se sépara autour de nous, une haie d’honneur macabre vers la zone de protection qu’ils ne pouvaient franchir. La dite zone de protection ne pouvait par contre empêcher un petit groupe d’individus de se rapprocher de Lemoriax : l’attention de Demogorgon sur sa capitale était à ce moment trop faible pour lui permettre de se concentrer à ce point. Notre approche, dissimulés dans le marécage entourant la ville, se fit donc sans heurts. Arrivés à quelques kilomètres de la ville, nous attaquâmes une caravane de marchands se dirigeant en toute hâte vers Lemoriax et nous déguisâmes afin de ressembler à ces derniers. Agrippant la charrette qui leur servait à transporter leur matériel, j’entamai alors la marche qui allait nous mener aux portes de Lemoriax, les autres héros de Sasserine dissimulés dans la bâche derrière moi.

Arrivés près des murs et à l’entrée de la file interminable de démons qui désirait gagner accès à la capitale, nous relâchâmes le monstre. Obox-Ob était finalement libre de causer tout le carnage que des milliers d’années d’emprisonnement lui avaient inspiré. Obox-Ob détruisit immédiatement une partie de la muraille entourant Lemoriax et y entra. Quelques secondes après la chute de la muraille, la zone de protection autour de Lemoriax diminua visiblement en intensité. De plusieurs kilomètres autour du marécage initialement, la zone couvrait maintenant à peine les murailles de la ville. Nous sentîmes alors le sol vibrer : les morts-vivants d’Orcus étaient en marche, plusieurs dizaines de milliers de pas se dirigeaient vers nous. Comme d’habitude, la Sea Wyvern vint à notre rescousse. Nos bottes en sécurité sur son pont supérieur, nous nous dirigeâmes alors vers Wat Dagon, laissant l’assaut de la capitale à nos alliés.

Sur le pont de la Sea Wyvern, nous n’étions par contre pas seuls. Notre vieille alliée, Iggwilv, s’y trouvait aussi, et elle venait quérir son paiement, la flasque de Tuerny. Bien qu’Hallya ait vaillamment tenté d’argumenter avec la magicienne, cette dernière était beaucoup trop puissante pour que nous nous opposions à sa volonté. De plus, les termes auxquels elle faisait référence avaient été préalablement acceptés; la flasque fut remise à Iggwilv, mais pas avant d’obtenir son assurance qu’elle serait présente avec la flasque dans la salle du trône pour protéger Hallya à la suite de la chute de Demogorgon si jamais un autre démon tentait de prendre la place du Prince des Démons déchu. Iggwilv était bien trop habile pour dissimuler ses pensées réelles; nous ne pûmes confirmer ses dires, mais la flasque avait déjà changé de mains. En nous soufflant un baiser, Iggwilv disparut alors.

« Ennemis, ennemis devant!! » fut la prochaine parole prononcée par un des héros de Sasserine. Les cloches appelant les marins aux positions de combats sonnèrent. Devant la menace, nous envoyâmes plutôt les marins sur les ponts inférieurs; les héros de Sasserine et la capitaine du Sea Wyvern seuls pouvaient faire face aux créatures volantes se dirigeant vers nous, la première ligne de défense de Wat Dagon. Hallya et Farah firent résonner nos balistes magiques. Des explosions au loin nous indiquâmes que les attaques avaient touché leurs cibles : plusieurs créatures volantes tombaient maintenant vers une mort certaine. Les plus habiles des créatures nous arrivèrent par contre; des humanoïdes ailés – certains des anges déchus, d’autres des Forsaken, habiles à cibler et éliminer une créature à la foi, fusèrent de toutes parts. Sous nos coups répétés, la première vague mourût prestement. Une deuxième vague ne permit pas non plus à nos ennemis de ralentir notre avance : Wat Dagon se dressait maintenant devant nous.

Comments

Antoineql Antoineql

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.