Savage Tide d'Antoine

Pour Dame Gloriana

Une odeur, celle du souffre, ainsi qu’une chaleur étouffante emplissant l’air de la City of Brass, nous expliquâmes à notre charge, l’Effreet que nous menions à bon port à bord de la Sea Wyvern, la campagne que Demogorgon menait pour détruire ville après ville afin d’assouvir sa soif de destruction. C’est pourquoi nous dûmes combattre autour des Hall of Records afin de repousser ses forces, mentit Hallya. Ignorant le fait que Demogorgon ne désirait que la destruction des Héros de Sasserine qui s’opposaient à lui, l’Effreet but les paroles d’Hallya et obtint même une offrande du chef de sa secte pour Farah; un cadeau élémental, l’Esprit du Vent, qui allait la protéger en repoussant ses adversaires.

Un bruit, celui du claquement des voiles de la Sea Wyvern quittant le port. Notre prochaine destination, Sasserine. Pella la naine venait de communiquer à travers les plans avec moi afin de nous demander d’enquêter sur un événement s’étant produit au temple de Moradin. Un Frère, Plavius, nous attendait. Avec son sextant magique, la Sea Wyvern perça le voile séparant les plans d’existence et nous déposa dans une anse près de Sasserine. Dissimulés derrière l’épaisse végétation entourant l’anse, nous nous déguisâmes en pêcheur et prirent place dans une barque de la Sea Wyvern afin de pénétrer dans le port sans attirer l’attention.

Une sensation, celle de mes doigts parcourant la pierre blanchie à la chaux du parvis du Temple de Sasserine du Forgeron des Âmes, Moradin, alors que nous pénétrions dans ce lieu sacré. Le jeune Frère Plavius fut hélé par un acolyte et vint à notre rencontre. Mes premières paroles à son égard furent peu honorables; je le questionnai concernant une coutume religieuse de l’Ordre de Moradin, qu’un démon se faisant passer pour un nain n’aurait pu connaître. Plavius nous répondit sans hésitation et sourit, le sourire chaleureux d’un étranger, événement rare pour les Héros de Sasserine parcourant inlassablement les Abysses.
La température froide et humide des souterrains m’amena à esquisser moi aussi un large sourire alors que le Frère Plavius nous menait vers le Reliquaire du Temple, creusé profondément sous la surface du Temple. Mon peuple, bien qu’adapté à la vie sous le soleil, sera toujours plus confortable dans cet environnement; c’est là où Moradin nous a laissé et c’est la où nos premières forges furent allumées. La vision qui nous accueillit alors que le Frère Plavius ouvrit la lourde porte protégeant l’accès au reliquaire du Temple me ramena par contre à la dure réalité de notre combat contre le Prince des Démons.

Une odeur, celle du sang âcre couvrant le sol, assaillit mes narines. Couchée au sol au milieu du reliquaire saccagé se trouvait une humaine en armure aux cheveux de la couleur du jais, paisible dans une mort d’apparence naturelle. La femme gisait au centre du reliquaire parmi les cabinets renversés, couverte de papiers et d’objets religieux divers. Le Frère Plavius nous indiqua alors que le corps avait été retrouvé le matin même; durant les deux derniers mois, une vingtaine de morts suspectes s’étaient produites à Sasserine. L’humaine aux cheveux à la couleur du jais, Dame Gloriana Pike, Inquisitrice de Lord Baelish Narthex, Grand Prêtre de Moradin, avait été envoyée par l’Ordre pour enquêter sur les événements. Après avoir visité la ville en quêtes d’indices, elle avait demandé à descendre au reliquaire afin de méditer. Évidemment, elle y trouva la mort. Mais comment? Notre capitaine Isom inspecta méticuleusement le corps; aucune trace de violence; la mort semblait naturelle, ce qui ne correspondait en rien à l’état du reliquaire. Pendant ce temps, Etan fouilla le reliquaire de fond en comble. En validant avec un inventaire des objets qui devaient se trouver dans le reliquaire tel que remis par le Frère Plavius, nous pûmes constater qu’un seul objet était manquant : les cendres d’un héros nain, mort depuis des centaines d’années. S’agenouillant près du corps inanimé de Dame Gloriana, Etan remarqua enfin l’indice principal qui allait mener notre enquête, l’arme de Dame Gloriana, la célèbre Justice Edge, n’était pas dans son fourreau. Justice Edge, une épée Holy Avenger, arme suprême des paladins, avait une histoire bien remplie et ne pâlirait pas en comparaison des armes des grands rois du continent. Assise au sol, Hallya réalisa alors que Dame Gloriana devait mener une partie du contingent des nains de Khuzdun sur Gaping Maw. Le motif de l’attaque, et la raison pourquoi Pella nous avait demandé d’enquêter à Sasserine, se précisait.

Nous tournant vers les objets dans le reliquaire, nous fîmes appel à la magie afin d’en savoir davantage sur le trépas de Dame Gloriana. D’une armoire renversée au fond de la pièce, nous apprîmes qu’un Dragonborn à la peau verdâtre armé d’une lance était le dernier être humain à l’avoir percuté. Sur les vêtements du Dragonborn, un symbole étrange attira notre attention; vaguement associé à Demogorgon, le symbole semblait inspiré d’éléments inconnus. L’armoire nous apprit aussi que l’urne contenant les cendres du guerrier nain avait été le dernier objet à en sortir. Par contre, dans la vision magique que l’armoire imprégna dans nos esprits par l’entremise du rituel magique, un Dragonborn à la peau bleutée tenait l’urne. Du fourreau de Dame Gloriana, nous apprîmes qu’un Dragonborn à la peau rougeâtre avait été le dernier être à y avoir touché. Il semblait évident que plusieurs individus soient impliqués dans le meurtre de Dame Gloriana. De plus, les Dragonborn portaient tous le même symbole et maniaient tous une lance. Une supercherie afin de nous mener vers une fausse piste?
Se détournant des objets entassés dans le reliquaire, Isom tenta d’entrer en communication avec l’âme de la défunte, sans succès. L’accès à cette dernière semblait être bloqué. Nous nous retournâmes vers Hallya, qui étudia longuement les énergies arcanes résiduelles présentes au sein du reliquaire. Il devient alors apparent qu’un sort de téléportation avait amené le (ou les) Dragonborn au sein du reliquaire. De plus, Hallya sentait une forte énergie résiduelle de nécromancie : la cause de la mort de Dame Gloriana ainsi que la raison pourquoi son âme était inaccessible était maintenant connue. Seul un sort nécromantique d’une puissance exceptionnelle pouvait outrepasser les défenses d’un paladin avec les capacités de Dame Gloriana et emprisonner son âme, nous empêchant alors de communiquer avec elle.

À la recherche d’indices additionnels sur les Dragonborn, nous étudiâmes alors le symbole portés par les meurtriers de Dame Gloriana. Contactée par magie, Iggwilv nous indiqua que le symbole comprenait des influences de Demogorgon, de Malcanthet, d’une entité des profondeurs de la terre et du Feywild, mais que ce symbole lui était inconnu. Idem pour Morwell, la reine de l’Été; bien que des influences de la lune et des étoiles du Feywild soient présentes au sein de ce symbole, ce dernier lui était aussi inconnu. En dernier recours, nous consultâmes Malcanthet elle-même; cette dernière, visualisant le symbole à travers les yeux d’Hallya, nous indiqua ne pas connaître ce dernier. Il était par contre évident que le Démon mentait; ce symbole lui indiquait quelque chose qu’elle ne voulait pas partager avec nous.
Toujours dans le brouillard quant à notre destination suivante, nous dûmes utiliser un rituel puissant que le Frère Plavius rendit disponible à notre capitaine Isom, la Voix du Destin. Ce rituel nous permettant de converser avec des entités astrales afin de poser des questions sur des événements futurs, nous pûmes apprendre que les meurtriers de Dame Gloriana venaient de quitter les lieux d’un autre meurtre. Il était déjà trop tard pour la pauvre victime. De plus, la Voix du Destin nous apprit que Justice Edge était utilisée comme une ancre pour permettre le voyage dans le passé afin d’y cacher des phylactères. Oui, dans le passé. Apparemment, nos ennemis maîtrisaient le voyage à travers le voile du temps. Quel meilleur endroit pour dissimuler des phylactères que dans le passé, alors que les êtres qui en avaient besoin n’existaient pas encore? Nous apprîmes aussi que l’urne contenant les cendres du héros nain avait été utilisée afin de créer un phylactère, de même que l’objectif du groupe de Dragonborn : de faciliter le vol des âmes des Servants de Moradin. Nous questionnâmes ensuite la Voix sur l’âme de Gloriana; cette dernière ne pouvait qu’être emprisonnée au sein d’une Soul Gem. Un véhicule pour transporter cette dernière et la placer hors d’état de nuire? Enfin, la Voix nous révéla que le Savage Tide était l’événement qui allait catalyser le vol des âmes des Servants de Moradin, son apogée. Bouillant de rage devant ces faits et ne connaissant toujours pas l’emplacement des Dragonborn, nous demandâmes où nous allions rencontrer ces derniers; la Voix, parlant du futur, nous révéla qu’une embuscade allait nous avoir été tendue alors que nous nous rendions à un crystal, jusque là inconnu par notre groupe.

Le Frère Plavius, qui avait tenté d’informer Lord Narthex du trépas de son Inquisitrice, revint alors dans le reliquaire, que nous occupions depuis plusieurs heures. Lord Narthex ne répondait pas. À toute allure, nous nous dirigèrent alors vers un cercle de téléportation indiqué par le Frère Plavius afin de voler au secours de Lord Narthex; trop tard. La Mère Opaline, chef du Temple où Lord Narthex œuvrait, nous confia que le Grand Prêtre avait été retrouvé mort quelques minutes auparavant, frappé d’un rayon verdâtre lancé par un crâne qui était apparu à quelques mètres de lui, certainement un autre sortilège nécromantique. Ne désirant pas perdre un instant additionnel, nous quittâmes immédiatement les lieux du Temple via le cercle de téléportation vers Sasserine, informant Pella de nos découvertes via une communication magique. Maintenant résolus à suivre la trace des âmes à travers le plan astral, notre seule piste, nous prîmes congé du Frère Plavius, s’excusant de ne pas pouvoir participer aux rites funéraires de Dame Gloriana, mais l’assurant que nous allions mener cette enquête jusqu’au bout, nous retournâmes alors à la Sea Wyvern. Pella, notre alliée éternelle, nous envoya un capitaine nain, navigateur pour le peuple des profondeurs lors de leurs visites sur le plan astral et connaissant bien les ficelles argentées que laissent derrière elles toutes âmes visitant le plan. Peut-être pourrions-nous suivre les ficelles argentées des âmes de Dame Gloriana et de Lord Narthex vers leur dernier repos?

La révélation de Steve, le capitaine nain, fut alors cruciale; lors d’un récent voyage dans le plan astral, ce dernier avait remarqué que les âmes de certains dieux ne semblaient pas pouvoir se rendre à leur dernier repos et étaient plutôt envoyées vers une construction astrale prenant la forme d’un crystal…

Maintenant dans l’immensité astrale et sur le pont de la Sea Wyvern, j’indiquai à Hallya comment considérer le plan dans lequel nous étions. Le « haut », le « bas », la gravité, tous ces concepts n’avaient ici aucune importance. Avec une simple pensée, un rocher d’une taille inimaginable pouvait ici être déplacé. C’était mon plan pour l’approche du crystal; faire atterrir la Sea Wyvern sur une de ces îles astrales afin de dissimuler et protéger notre navire et nous permettre d’étudier le crystal. Hallya, incrédule au départ, ferma les yeux et attira une île astrale en cessant son mouvement à quelques mètres de notre navire. Notre capitaine y fit atterrir la Sea Wyvern. Maintenant, Hallya dirigeait nos mouvements avec son esprit, nous propulsant à travers le vide astral. À l’approche du crystal, une construction immense de couleur indigo, Etan nous héla de la vigie; le brouillard ambiant semblait glisser autour d’une surface invisible de la forme d’un autre navire. Guidant Hallya à nouveau, je lui indiquai d’amorcer une rotation de l’île astrale sur laquelle nous étions passagers afin de la diriger à grande vitesse vers l’emplacement indiqué par Etan. Pris par surprise par la manœuvre, le navire ne put éviter notre projectile et vit sa poupe voler en éclats, immobilisant le navire. Par contre, ses passagers passèrent à l’action; un dragon bleu et deux démons ailés. Concentrant nos forces d’abord sur les démons ailés, ces derniers furent rapidement réduits en poussière. Par la suite, le dragon bleu, d’abord mis à l’écart par un sortilège de Farah, fut l’objet de nos attaques conjuguées. Rapidement et efficacement, notre attaque surprise était terminée et nos adversaires, vaincus.

Comments

Épique comme récit, monsieur Skullcrusher ! C’est très bien rédigé … je comprends très bien ce qui s’est passé et à quoi m’attendre.

Pour Dame Gloriana
Antoineql Antoineql

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.