Savage Tide d'Antoine

Scuttle Cove - Assaut du repaire du 7th Coil et destruction du Sept

Du journal d’Isom

Une journée bien remplie, sans l’ombre d’un doute. L’assaut de la Bird Cage, la destruction du 7th Coil à Scuttle Cove, et avec un peu de chance nous rencontrerons finalement la mystérieuse Tyralandi ce soir.

Après le difficile combat contre les mind flayers à la Bird Cage, nous avons donc décidé de prendre du repos. Nous tentâmes discrètement de trouver un havre sécuritaire, mais notre réputation semble s’être répandue dans la ville comme une traînée de poudre. Je dois avouer que je n’apprécie guère la situation, bien que cela soit au moins partiellement de ma faute. Nous fendons la foule comme des pestiférés ; les mimiques de certains badauds semblent indiquer qu’ils s’attendent éventuellement à ce que nous nous balancions tous au bout d’une corde, comme Kaskus Kiel ce pauvre nain druide des Jade Ravens.

Malgré tout, un des déshérité de la ville nous indiqua une planque potentielle, un aubergiste appelé Lars tenant place près de la Porphyry House, dans un endroit appelé le Rusty Shunt. Nous nous dirigeâmes donc vers ce refuge le plus discrètement possible, en espérant éviter une autre embuscade comme l’attaque du dragon la veille. Sur le chemin, nous croisâmes un étal de poisson contenant une de ses créatures difformes dont la rumeur emplit la ville. Je décidai d’en acheter un et de la cacher dans ma cape, en attendant de pouvoir l’examiner convenablement.

L’endroit semble solide et l’intérieur fait penser à des centaines d’auberges que j’ai traversé. Le Rusty Shunt est définitivement un lieu mieux famé que le bouge moyen de la ville. Nous commandâmes bière et pain, et je demandai audience auprès de Lars pour affaires.

Ce dernier sembla soucieux. Nous décidâmes de jouer cartes sur table et d’avouer que nous étions à la source de plusieurs troubles dans la ville. Il ne fut pas surpris ; il semble que son réseau de contacts soit bien établi et qu’il était pleinement conscient de qui nous étions. Il semblait néanmoins hésiter à prendre le risque d’héberger des fauteurs de trouble notoires. Il finit pas accepter, et nous fûmes diriger vers le cellier de l’auberge, et ensuite par une série de tunnels. L’endroit ressemblait à une planque en règle d’un mouvement de résistance, ce qui soulagea mes inquiétudes au sujet de Lars. Après tout, comme dit le proverbe nain : “À bière donnée, ne regarde pas la chope.”

Nous présentâmes la “clé” de bois donnée par Lars, ornementée de trois symboles :
  • point – point – trait
  • point – point – trait
  • trait

Ce code ressemble au vieux code des éclaireurs de Samorssen. Si c’est le cas, alors la clé indique les lettres “UUT” dans un sens, et “UIM” dans l’autre. Après toutes ces années, il est peu probable qu’il existe encore des samorssiens, mais c’était anciennement une principauté de Trinsic, donc il est possible que ce code provienne de la vieille armée de l’Empire. Enfin.

La chambre protégée de Lars était occupée par une cellule du Protectorat, dirigée par un nain artificier. Parmi cette cellule de résistance, nous trouvâmes aussi ni autre qu’un Tolin Kientai dépité, le chef des Jade Ravens. Il semble avoir repris la cause du Protectorat, dans le but de venger ses compagnons tombés au combat.

Nous trouvâmes aussi une vieille connaissance ; le dragonborn, paladin de Bahamut, qui nous a dirigé vers l’embuscade la journée précédente. Je mis la main sur mon arme, mais Kharas, anticipant ma réaction, stoppa mon geste. Il est vrai qu’il s’agit d’un dragonborn et qu’il nous guida dans une embuscade contenant un dragon, mais les preuves demeurent circonstancielles. Il est possible que nous étions suivis depuis un moment, et que les yuan-ti assassins avaient prévu notre passage sur cette petite place.

Malgré mes suspicions, nous exposâmes alors notre plan à Tolin et au nain artificier : Fort des informations de l’infernal de la Porphyry House, nous allions assaillir la Minting House, un repaire connu du 7th Coil par une porte dérobée, et tenter de défaire le chef du 7th Coil à Scuttle Coil, le yuan-ti anathema mieux connu sous le nom de Sept.

L’artificier sembla très heureux de cette nouvelle, et nous proposa de créer une diversion en attaquant la porte principale de l’édifice. Nous acceptâmes, cela nous assurant peut-être de ne pas se faire submerger à revers lors de notre assaut.

La leçon d'anatomie

Je profitai du moment de repos pour dépecer le mystérieux poisson mutant. Étonnamment, il semble tout à fait normal … pour un poisson abyssal. Ce n’est pas un poisson normal corrompu, mais bien un poisson importé de l’Abyssal Sea. Cela n’est pas réjouissant pour nous : Soit quelqu’un a ouvert un portail sous-marin vers la mer abyssale, soit il importe systématiquement ces créatures de l’autre plan. Je crains un artifice comme celui vu sur l’Isle of Dread ; deux plans rapprochés facilitant le transfert de l’un à l’autre. Si des poissons ont pu s’échapper ainsi, je crains que d’autres créatures plus grosses aient pu passer aussi. Ématurge présente des esquisses grossières de krakens ayant plusieurs centaines de mètres de long, mais j’ignore s’il faut le prendre au pied de la lettre.

Sur cette note peu encourageante, nous entreprîmes de panser nos blessures infligées par les mind flayers.


Le soir venu, nous quittâmes l’auberge de Lars séparément ; le nain artificier partant vers la grand’rue pour attaquer l’entrée principale, et nous, nous faufilant parmi les ruelles pour tenter de prendre l’entrée dérobée. Il fut difficile de se cacher, mais nous pûmes nous fondre à la foule de manière suffisante pour que Gunrak et Kharas trouvent l’entrée. Une explosion retentit alors de l’autre côté du bâtiment. Nous profitâmes de la confusion pour nous glisser discrètement par la porte dérobée.

Celle-ci conduisit à une pièce vide, suivie d’un long boyau descendant dans les profondeurs de la terre. Nous tentâmes une approche discrète, mais ce boyau semblait plus approprié pour la morphologie serpentine des yuan-ti. Le boyau déboucha directement dans la forge du 7th Coil, où des yuan-ti démesurés travaillaient le métal. Nous réussîmes à les convaincre de ne pas attaquer immédiatement, et nous prîmes avantage de leur hésitation pour nous mettre en position de combat.

À part deux gardes survoltés, les autres yuan-ti n’étaient visiblement pas des combattants. Ils se battirent vaillamment, mais notre effet de surprise eut tôt fait de les mettre en déroute. Farah eut la justesse d’esprit de stopper un des gardes en fuite, avant que ce dernier rameute le reste de la Minting House à notre présence. Une fois la forge sous contrôle, nous ne prîmes aucune pause pour examiner la pièce et filâmes vers l’antre du Sept, en espérant que la diversion du nain artificier n’ait pas fait long feu.

Le yuan-ti anathema est une monstruosité, un ensemble de six serpents plus ou moins fusionnés ensembles. Le résultat est une offense à l’oeil. Nous espérions un combat singulier, mais le monstre avait une garde importante autour de lui, le vénérant comme une sorte de demi-dieu.

Gunrak le Fou fonça aveuglément au travers des gardes regroupés, faisant flèche de tout bois, ou plutôt des pieds et des mains. Il passa comme un éclair flou au sein des troupes ennemis amassées devant le Sept, et pas moins de douze yuan-ti mordirent la poussière. Seuls deux énormes yuan-ti mages se relevèrent et fondirent alors sur le moine désarmé.

La Sorcière profita de la désorganisation des rangs ennemis pour attaquer directement le Sept. Elle ouvrit littéralement un canal entre elle et le monstre, et je sentis une quantité phénoménale d’énergie malfaisante se déverser d’Hallya vers le yuan-ti anathema. Le canal claqua ensuite comme une note de musique grinçante qui me fit serrer les dents ; le Sept lui-même sembla débalancé par la violence de l’assaut et se mis à suppurer un sang noirâtre et malodorant.

Le monstre se transforma ensuite en un pullulement de serpents et fonça vers Hallya. Nous tentâmes de le stopper dans son assaut dévastateur, mais le Sept demeurait insensible à nos assauts. Farah compris que le secret de son pouvoir résidait dans de mystérieuses runes qui alimentait monstre, et entreprit avec Gunrak de les défaire. Avec une seule rune restante, Kharas lâcha un cri de triomphe ; il avait finalement trouvé le point faible du monstre, et réussi à l’assommer.

Les gardes tombèrent ensuite les uns après les autres, mais furent remplacés par des zombis sortant d’un puits nauséabond au centre de la pièce. Gunrak tomba sous les assauts répétés des gardes restants, malgré mes tentatives répétées pour garder son corps défaillant en un seul morceau. Alors que la situation semblait désespérée, les coups du Sept se mirent à faiblir, et il s’effondra au bout de son sang.

Nous détruisîmes les gardes restants, mais je réussis néanmoins à convaincre le dernier yuan-ti survivant de baisser les armes et de coopérer. Je m’assis alors avec soulagement sur le corps du yuan-ti mort à mes pieds, surpris de voir Gunrak encore debout devant moi, les membres plus ou moins rapiécés par mes efforts arcanes. Je lui souris faiblement, les mains tremblantes. Même Kharas, le nain à la forte constitution soufflait comme une forge ; seule Farah semblait sereine, tant il est difficile de lire ses expressions sur sa tête sans visage.

Je note ici, avant de repartir, les tâches que je dois faire avant de les oublier :
  • Aller chercher Liamae Teslikaria, l’eladrin-mage des Jade Ravens, qui doit être à nouveau sur pied en ce moment.
  • Essayer de négocier avec les résurecteurs pour aller décrocher Kaskus Kiel de son support des pendus et d’essayer une résurrection sur lui-aussi.

Les Jade Ravens ne sont pas parfaits, mais on ne peut pas nier que nous avons besoin d’eux pour défendre Farshore.

Et aussi les questions à poser à notre prisonnier yuan-ti :
  • Le Sept devait répondre à quelqu’un, possiblement une créature abyssale. Quelle était-elle ? Où peut-on la trouver ?
  • Quelles autres forces et repaires du 7th Coil y a-t-il dans Scuttle Cove ?
  • Quel est votre liaison avec la Crimson Fleet ? Où peut-on le trouver ?
  • Sais-tu où se trouve le repaire des chefs de la Flotte dans les îles avoisinnantes ?
  • As-tu vu passer des humains prisonniers qui semblaient importants récemment ?

Je crois que cela couvre pour le moment nos inquiétudes. Évidemment, celles de notre yuan-ti sont toutes différentes. S’il pouvait lire ces lignes, il saurait qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Il rencontrera ses très chères abysses avant que cette journée se termine. J’espère qu’elles seront pour lui aussi réjouissantes que les missionnaires d’Erathis le prétendent.

Isom K.V.II

Comments

Cette rencontre finale avec le 7th Coil, cet assaut de leur forteresse souterraine ne sera pas célébré pour la tactique qui l’a soutenu, se dit Kharas. Gunrak, aussi impressionant ses frasques furent-elles, y a pratiquement laissé sa vie (à nouveau), se dit Kharas. Malgré tout, ce groupe avait atteint des succès que Kharas n’aurait jamais imaginé avec un tel manque de coordination et d’expérience militaire. Il toisa ses compagnons avec fierté, qu’il n’échangerait plus contre un bataillon nain complet dorénavant, malgré ses propos dans la langue de ses pères proférés lors de combats que seul Isom peut comprendre, Isom, le Tiefling barde charismatique au passé trouble. Derrière lui, Gunrak, le moine à la sagesse prodigieuse soutenue par une intelligence comparable à un enfant Halfling… Mais ses coups de poings, de coudes et de genoux, quels coups, par Moradin, assez pour ébranler un mur de pierre des Skullcrushers.

“Si j’ai la chance de retourner à Khuzdun, je lui fait passer les rites pour qu’il reçoive son crâne,” se dit Kharas.

Hallya et Farah, des énigmes pour les nains bourrus, surtout Farah aux milles visages. Celui de Kharas, en tout cas, ne fait pas confiance à cette race, bien que les ouvertures qu’elle lui crée et son âme commence à lui faire changer d’idée, pas un mince exploit. Ce groupe, bien que Kharas ne l’ai pas choisi, était le sien. Pour le nain loin des siens, c’était ce à quoi des frères d’armes ressemblait dorénavant.

“Meh”, cracha Kharas, et jetta son lourd craghammer par dessus son épaule

Antoineql drstupid

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.