Savage Tide d'Antoine

Descente aux enfers

Non, non, non je ne peux pas croire que l’on se soit séparé pour ça. Le premier groupe est partie recruter une bande de dégénéré aussi fêlé que nous pour naviguer dans les abysses et qui plus est, sur le plan de Démogorgon. Pour ma part j’en avais assez vue. Je suis donc partie avec la warlock à la Porphyry House. Nos intentions n’étaient probablement pas les mêmes mais je fus très bien servie. Nous avons discuté dans une des nombreuses pièces appartenant à la demie nymphe-demi succube. Mais que ne fut pas ma surprise lorsque j’aperçu la warlock que je pensais très bien connaître mais pas à ce point. WOW!!!!! Quelle belle surprise, ce fut une image dont je conserverai à tout jamais le souvenir. Pendant que la warlock discutait avec la créature pour lui mentionner que nous avions rempli notre part du contrat et acquérir des informations sur le niveau des abysses que nous devrions ’’visiter’’ sous peu. Malheureusement ou heureusement je n’ai pas très bien suivie la conversation car mes yeux étaient rivés sur la warlock entièrement dévêtue et ho quelle point ravissante.

Malheureusement la discussion s’est terminée plutôt rapidement. Nous avons donc rejoint nos compagnons sur notre bateau pimper à font la caisse. Après avoir échanger nos informations, nous avons décider de retourner à la porphyry house au grand désarrois d’Isom et de la warlock afin d’y rencontrer notre cher ami Baal, qui pourrait peut-être nous donner des informations complémentaires sur le sujets et peut-être même nous indiquer s’il y aurait des alliés potentiels sur ce plan. Je profitai de l’occasion pour présenter une copie non identique de la warlock au maître nain qui ne fut probablement pas déçu mais elle n’était pas comparable à celle que j’avais vue précédemment.

Je crois que c’est à ce moment où j’ai pensé le plus à m’acheter une belle petite bicoque et y installer mon potager. Non mais c’est quoi cette histoire, on va vraiment aller où se trouve la prison dite ‘’désir et pénitence’’ non mais c’est quoi ce bordel. D’un autre côté, peu de mortel de notre plan on été visiter les abysses qui sait qu’elle créature et quel trésor nous allons rencontrer. Hum…. cette idée est presqu’aussi jouissive que de voir la warlock à poils. Cette Lavinia faudrait l’enchaîner mais chez elle afin qu’elle y reste, y’en a marre de courir après. S’tidée aussi d’avoir un frère complètement dingue. Quelle famille de fous….

Le temps de penser à tout ça et des éclairs se promenais sur le navire et on ce retrouva sur un océan de sang. Hummmm…. ok je crois que l’on est sur la bonne voix mais pas tout à fait à la bonne place. Effectivement il a fallut consulter les sages afin de se diriger vers le tourbillon qui mène au différent niveau des abysses. Ils sont fous ces sages! Comme si un navire était fait pour naviguer à 90°. C’est vraiment n’importe quoi…. Bon, nous prenons un chemin et en suivant les éclaircies, nous avons trouvé la sortie. Ho quelle surprise! Nous avons l’air à la bonne place mais sans moyen de s’orienter.

La chance est avec nous, un navire qui vogue sous pavillon marchant est à vue de notre vigile complètement tarer. Ça tombe bien il va bien avec le groupe. Après lui avoir fait signe, il s’approche et se présente. Effectivement c’est un marchant qui peu, si vous avez les moyens, vous trouver tout ce que vous voulez et ce, rapidement. Farah et Isom ce sont même fait tirer aux cartes. Mille visages a eu plus de chance que ce pauvre Isom mais, une chance tout le monde est resté en vie. Nous avons maintenant un Sextant nous permettant ainsi de s’orienter dans ce monde désordonné.

Dam…….


Isom secoue son pourpoint, laissant un tapis de cendres sur le pont du bateau. Le vent implacable de Gaping Maw souffle les cendres par-dessus bord. Le regard d’Isom suit la traînée grisâtre dans l’air nauséabond des abysses, l’air songeur. La ruine …

<< Les forces du Destin, seigneur Fruward … >> affirme le barde, soudainement joyeux.<< Je crois que le Destin désire m’enseigner l’humilité, en m’offrant si galamment vos services, tout en détruisant mes vieux atours. Le Destin m’offre une chance de changement, puis-je vraiment la laisser passer ? >>

Une vibration distincte provient de la cabine de l’étrange navire marchand. Le Comte de Matavial est de retour dans les Abysses.

<< Mes excuzzes, seigneur tiefling. >> sussure le Comte. << Votre demande était un peu … particulière, même pour les marchands … aguerris que nous ssommes … >>

Une caisse volumineuse suit le Comte sur le pont du navire, poussée par un éladrin peu amène. Isom ouvre la caisse et tire une pièce d’armure de bonne facture, visiblement très ancienne. Isom retourne la pièce, dévoilant une insigne élaborée inscrite sur la surface de l’armure. Le seigneur Fruward fronce visiblement les sourcils à la vue de l’insigne. Isom offre en réponse un sourrire carnassier.

<< Est-ce sage de descendre dans le repaire du maître des démons avec les couleurs infernales de Bael Turath … probablement pas, certainement pas. Mais l’heure est venue de repayer la dette contractée par nos ancêtres, mon frère. L’heure est venue de libérer les thieflings du joug du passé. Et cela commence par redonner un sens et une droiture aux anciennes couleurs de l’Empire déchu. >>

Isom caresse l’armure pensivement, passant la main sur le patin laissé par les années et les innombrables marques de bataille. Sa main s’arrête près d’un trou béant, probablement le témoignage d’un maître coup et probablement le dernier testament de l’ancien propriétaire de l’armure.

<< Oui, il est temps de réparer les erreurs du passé … >>

Comments

Antoineql drstupid

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.