Here there be Monsters

Your title here…Here there be Monsters

L’orage se calmait et vous commenciez à faire le décompte des pertes humaines et matérielles. Quelques marins et une poignée de colons ont survécu, malheureusement Avner Meravanchi en fait parti. Il allait rendre se voyage plus pénible que ça devrait.

Pendant que les colons ramassaient le matériel et la nourriture qu’ils trouvaient sur la berge et que Urol traçait un trajet terrestre vers Farshore, vous vous défendiez contre un Tyrannosaure. Après plusieurs rencontres avec la faune et une nuit à la belle étoile, vous êtes entrés dans les ruines d’un village Olman, qui était encore habité par une aranea et ces centaines d’araignées. Elle était amicale et très intéressé par votre histoire. Avant de quitter elle vous a parlé d’un passage souterrain à travers les montagnes et elle vous donna une mise en garde.

Tout au long du voyage dans le passage souterrain et le chemin sur la côte, vous avez senti une présence et plusieurs incidents malsains se produisaient. Peu de temps après, vous avez quitté la côte pour pénétré dans une région appelle Fogmire. Un immense marais avec un brouillard permanent, l’influence de Gaping Maw était palpable dans ce lieu maudit. Très rapidement, il est clair que les directions comme gauche-droite et devant-derrière ne sont pas des concepts qui s’appliquent dans Fogmire, puisque vous revenez toujours aux mêmes ruines. Ce soir là, la présence décide de se montrer enfin, Olangru, un Bar-Lgura serviteur de Démogorgon passe à l’attaque. Il passe proche de kidnapper Urol, mais réussit seulement à prendre son sac. Vous suivez sa piste jusqu’à une caverne qui à la forme des têtes jumelles de Démogorgon. Vous attaquez son temple et mettez fin à l’influence maléfique de Gaping Maw.

Reprenant la route vous arrivez finalement au mur qui protège les 7 villages Olmans des monstres qui peuplent l’Isle of Dread. Vous négociez un passage jusqu’à Farshore, mais il semble que la colonie est sous attaque…

Here there be Monsters

Savage Tide d'Antoine Antoineql Antoineql