Savage Tide d'Antoine

Le Traître

Un hochement de tête de Ethan indiqua que la lourde porte à laquelle ils faisaient face était protégée par une rune magique – aucun moyen d’y pénétrer sans l’activer. D’un regard, les héros de Sasserine trinquèrent des petites fioles verdâtres et les portèrent à leurs lèvres pour ensuite s’effacer, leur contour maintenant flou, leur forme, vaporeuse. Se glissant dans l’espace laissé libre entre le sol et la porte, les héros poursuivirent leur périple.

Le couloir devant eux, sombre et sinistre, zigzaguait à des intervalles irréguliers. Les murs,
visqueux et semblant être composés de matière organique, attirèrent l’attention du nain
Kharas, qui interrompit sa forme gazeuse et toucha lourdement le sol de ses bottes usées. Trop
préoccupé par les parois du tunnel, le nain ne réalisa pas le soudain grondement du sol que ses
sens aiguisés de créature des profondeurs auraient du percevoir. D’une dague, il perça une paroi, de laquelle s’évacua immédiatement larves et pièces de cadavres divers en putréfaction. Comme pour protester contre les actions du nain, le couloir commença alors à se contracter. D’un signe du menton, le nain dirigea ses compagnons d’armes vers la sortie. Les formes gazeuses obéirent immédiatement. Quant à lui, s’il existait la moindre possibilité de ne pas affoler davantage le ver pourpre dans lequel ils se trouvaient – car le tunnel n’était nul autre que le gosier d’un verre pourpre – Kharas allait se l’approprier. Lentement, mesurant chacun de ses pas, il emboîta le pas à ses compagnons fantomatiques malgré l’acide qui brûlait maintenant ses bottes et se déversait Un bruit – celui du souffle surnaturel lancé par Hallya contre ses ennemis, couvert par de la pierre devant lui fit oublier à Kharas toute tentative de subtilité. De toute façon, il était à son meilleur durant ce qui se déroulait sans nul doute maintenant devant lui. D’un coup d’épaule et à travers un mince filet d’acide qui glissait maintenant des parois internes du ver pourpre, Kharas percuta la lourde et se joignit à ses compagnons d’armes en plein combat.

Devant lui, des squelettes armés d’épées et de boucliers. Derrière eux, des liches. À l’extrémité de la pièce, Sir Kargoth, grand chevalier de Demogorgon, dirigeait ses troupes. Le chevalier mortvivant avait choisi une pièce propice à ses tactiques; une rivière de liquide corrosif la parcourait, séparant le groupe des héros de Sasserine. Au centre de la pièce trônait un gigantesque chaudron duquel le chevalier semblait tirer de l’énergie nécrotique; plus tard, les héros allaient apprendre que le chaudron servait à traiter la perle maîtresse et à l’infuser de son énergie Malgré des zones d’obscurité lancées par Kargoth, la rivière d’acide et la puissance de Kargoth, les héros de Sasserine avaient trop combattu ensemble pour s’arrêter ici. Leur coordination atteignit son apogée lors de ce combat. La dame aux mille visages, après avoir contrôlé certaines liches afin qu’elles s’éliminent entre elles, créa des opportunités pour Kharas, Fruwad et Ethan en distrayant Kargoth, qui plaça bientôt un genou au sol, croulant sous les coups. Saluant ses adversaires, les yeux nourris de flammes nécrotiques magiques de Kargoth s’éteignirent Le chevalier vaincu, la dernière liche restant se rendit aux héros et répondit à leur interrogatoire.

La puissance du chaudron pouvait être vaincue en désactivant les quatre symboles – des portails vers des plans élémentaires – se trouvant autour de ce dernier de façon simultanée. La liche expliqua aussi que l’autel qui se trouvait au milieu de la pièce était dédié à Demogorgon et permettait de communiquer avec ce dernier. Comme c’était la dernière des intentions des héros,
ils en profitèrent pour explorer la seule structure qui se trouvait dans la pièce. À ’intérieur, les héros trouvèrent plusieurs items ayant appartenu à Kargoth alors qu’il était toujours vivant : des habits, des armes cérémoniales des effigies et son cercueil.

Alors que ses compagnons fouillaient la tombe de Kargoth, Hallya entra en contact avec Malcanthet. Cette dernière indiqua alors que Demogorgon et Orcus avaient engagé le combat et que les deux s’étaient retirés, grièvement blessés alors que Gwynharwyf était en train de mener ses forces sur Lemoriax. Malcanthet informa aussi Hallya que Obox-ob avait finalement été vaincu, mais pas avant de causer un carnage innommable dans Lemoriax. Malcanthet ajouta qu’elle avait besoin d’Hallya pour sa surprise finale à Demogorgon, sujet sur lequel elle n’élabora Maintenant devant les symboles entourant le chaudron de la perle maîtresse, les héros furent en mesure de désactiver les liens planaires requis pour infuser la perle d’énergie maléfique. Devant eux maintenant, une lourde porte :

Demogorgon et la perle maîtresse.

Comments

Antoineql Antoineql

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.