Savage Tide d'Antoine

Le Totem d'Arandragos

L’énergie incroyable dans mes veines ! Mon âme transpercée par les lignes arcanes pures de la plus sublime créature des Abysses ! Il m’en faut plus, il …

Non, non.

Pas maintenant. Le grand’prêtre d’Orcus est devant nous et parle de sa voix douceâtre à Kharas. Le géant mort-vivant et le nain géant, face à face, discutant en stratèges émérites. Autour d’eux, la tempête de Gaping Maw fait rage : L’ouragan marin, la tête intelligente et peut-être la colère froide de Dagon, Zuggtmoy ou Lolth … la tempête de la jungle, de la tête folle et de la rage d’Obox-Ob … Un tel tableau, tournant dans ma tête avec le vin elfique et la bière naine. Oh !

Non, non.

Le grand’prêtre me regarde. Un bref coup d’oeil inquisiteur et accusateur. Kharas explique la situation. Si j’ai bien compris, la situation est la suivante :

  • Le grand’prêtre veux que nous nous occupions de Tetrodian, le chef de la Légion de Démos.
  • Il s’agit de la plus grande armée de Demogorgon sur Gaping Maw, et elle est en marche vers Lemoriax et le siège qu’Orcus tente de monter.
  • Le grand’prêtre peut nous amener à Tetradian sans être découvert, en utilisant des créatures des ombres.
  • Il espère que la mort de Tetradian mettra le chaos dans la Légion de Démos, alors que les leaders se battront pour savoir qui devra la diriger.
  • Mais nous savons que le général Bogromar devrait nous aider et s’attaquer à Tetradian afin de prendre sa place en tant que favori de Demogorgon. Nous cachons ce détail au grand’prêtre d’Orcus.
  • Mais nous savons que Tetradian est déjà trop fou … la Légion est vraisemenblablement déjà dirigée par le lieutenant de Tetradian. Si ce dernier disparaissait, peut-être que la Légion serait en fait plus unie … Le chemin à suivre n’est pas clair.
  • Le grand’prêtre affirme qu’Orcus ne va qu’assiéger Lémoriax. C’est à nous de s’occuper de Demogorgon lui-même. Il cache évidemment qu’Orcus veut le trône du dieu-démon pour lui-même.

À cela s’ajoute nos autres tâches urgentes pour supporter l’assaut. Soit :

  • Céleste nous a contacté pour dire qu’un des général éladrin est coincé derrière les lignes enemies. Elle a besoin de nous pour planter un arbre magique près de lui afin de monter un cercle de fées et de permettre au général et à ses troupes de se téléporter en sécurité. Ce général connait tous les détails de notre plan : Sa capture pourrait être très néfaste pour nous.
  • Gwenardiff a finalement besoin d’aide afin de combattre la créature reforgée de Demogorgon qui fait pleuvoir feu et destruction sur les éladrins. Pour le moment, la créature n’a fait que retarder Gwenardiff et son armée, donc la situation n’est pas encore urgente.
Ooooh … Ma tête tourne, tourne, tourne comme l’oeil de l’ouragan. Le grand’prêtre Quah-Nomag, servant d’Orcus et seigneur de ses armées, semble avoir terminé sa diatribe. Un autre coup d’oeil confus sur moi, et il redescend de la colline du Totem. Nous devons repartir.

Je n’ai pas terminé le rituel, j’ai toujours soif. Soif pour la sève-mère, le plus pur sang arcane du Monstre Bicéphale Lui-Même. Je ne crois pas que j’aurai le temps de finir. Hélas ! Comment est-ce que nous nous sommes trouvé dans une situation si précaire ? Manque de temps, manque de courage, manque de vin.

“All the things you try to hide,”
“Will be revealed on the other side.” 1


Ça a commencé après l’explosion du canon. Nous discutions comment nous pourrions arriver au portail bloqué d’Orcus le plus vite possible. Kharas a fait remarquer que le bateau, la Sea Wyvern serait beaucoup plus rapide que n’importe quel autre moyen. Il a donc demandé à Iggwilv d’agrandir le portail afin de faire passer le bateau.

Nous sommes retournés sur Celestia, merveilleuse Celestia ! Un bref instant de paix, pour rencontrer notre équipage sur le bateau. Un parfait garde-à-vous de l’équipage, qui doit faire chaud au coeur de notre premier maître, le brave Kharas. La capitaine est cavalièrement appuyée sur le gouvernail, et nous demande dans quel endroit de fou on prévoit aller. Judicieuse question.

La bateau se soulève, et se faufile dans le portail élargi, quittant la paix éternelle de Celestia pour la tempête permanente de Gaping Maw. Le bateau accuse le choc, et l’équipage ramène vivement les voiles. La Sea Wyvern monte en craquant vers les nuages d’acide et de poison. Je passe d’un marin à l’autre, pour leur accorder la protection des éléments. Mais ces mêmes éléments font quand même leur oeuvre sur le bateau lui-même : Les voiles sont rapidement déchirées par les vents et les cordages sont dévorés par les acides. Mais le bateau tient, sur ma prière et la merveilleuse expertise de notre équipage.

Si haut dans les nuages … on oublie rapidement que nous nous trouvons dans l’endroit le plus dangereux du multivers. Je profite d’un répit pour descendre dans la cale et faire le plein de bonne bière naine. Ah oui, il me reste une bouteille dans mon sac. Excusez-moi une seconde.

“And you know that I’ll survive very time you call”
“Just to thank you one more time for everything you’ve done”
“Alcohol.”
“What is crawling up my spine.”
“Alcohol.”
“Just to thank you one more time.” 2


En remontant de la cale, j’ai entendu le Githzerai crier qu’il y avait quelque chose en approche. Je m’accrochai sur la rembarde du bateau et tentai de dissiper les brumes éthyliques de mon esprit. Une barge ? Une espèce de plateforme volante approchait la Sea Wyvern de l’arrière, à peine visible entre les nuages autour de nous.

Le courageux Kharas profita que la plateforme soit à portée pour se transposer avec la présumée leader de l’assaut. Un monstre obèse, possiblement femelle, horriblement fardée d’un maquillage clownesque se tient alors, surprise, à l’arrière de la Sea Wyvern. Nous nous sommes immédiatement mis en position afin de protéger la capitaine.

La Sorcière s’est téléportée aussi sur la barge. Une soudaine explosion arcane rosée; la foule de démons s’est désagrégée en pièces qui tombent lentement comme des feuilles mortes dans les nuages. Le nain en a rajouté, frappant un golem de feu et de roche, entouré de chaînes. Le coup a propulsé le démon criant dans le vide, ses chaînes claquant autour de lui, comme des fouets.

Un démon survivant a alors frappé la Sorcière, incitant son âme à répliquer sur son allié. Hallyah est impitoyable et un éclair d’énergie arcane a fait explosé l’un d’entre nous, heureusement seulement l’image de Farah.

La barge est rapidement vidée et Kharas en reprend le contrôle pour la ramener auprès de la Sea Wyvern.

Pendant ce temps, le monstre clownesque près de la capitaine a attaqué, forçant le Githzerai à des auto-mutilations atroces et infligeant une peur atroce à Fruward, le pauvre Fruward ! Qui s’est jetté par-dessus bord. Fruward tourbillant dans les nuages de Gaping Maw.

Kharas a ensuite accosté violemment contre la Sea Wyvern et sauté par-dessus le plat-bord. Il a frappé d’un coup preste le démon-clown qui lui a retourné un oeil barbouillé et aguicheur. Il a répliqué immédiatement contre la capitaine, qui a lâché un cri de douleur. La Sorcière en ensuite attaché la barge à la Sea Wyvern et a terminé nonchalamment la clown d’un rayon destructeur. Son corps est tombé dans les Abysses … tourbillant avec Fruward dans les brumes acides et empoisonnées.

Nous avons ensuite fouillé l’ouragan autour de nous. Fruward a pu rejoindre une des potions lui permettant de voler et nous l’avons retrouvé, flottant parmi les nuages. Il semblait visiblement choqué, ou tourmenté, je ne saurais dire. Qui es-tu Fruward ? Pourquoi descends-tu dans les Abysses ? Pourquoi, pourquoi, pourquoi ?


Le reste du vol a été presque tranquille. Nous sommes descendus vers l’endroit le plus susceptible de contenir l’élément bloquant le portail d’Orcus. Comme si nous ne pouvions pas le sentir à des milles de distance ! Une pulsation sourde dans la trame même de Gaping Maw, comme d’énormes coups de tambour. Enfin, peut-être est-ce seulement pour moi … un battement seulement pour moi, un murmure dans mon oreille, dans mon coeur, dans mon âme …

Non, non.

C’est le rituel, le si puissant rituel. Je sens mon âme se dissoudre, fondre dans le chaos élémental de Gaping Maw, fusionner avec son Immonde Créateur … Je dois arrêter … Il ne m’ont pas dit d’arrêter. Je dois continuer, oui. Où en étais-je ?

Kharas et le Gitzherai ont sorti un énorme baril du fond de la cale. Le baril brillait d’une lueur étrange, céleste. Ils se frottent les mains en riant, le plaçant délicatement sur la catapulte au-devant du bateau. “Big boom” qu’ils disent. La capitaine dit qu’elle a ramassé ça à Sigil, au vieux temple de Kord. Elle dit qu’il s’agit probablement d’une vieille relique de la Dawn War.

La guerre de l’aube, où les fondateurs des abysses ont combattus contre les dieux eux-mêmes. Peut-être que ces barils ont été manipulés par les Wind Dukes of Aaqa eux-mêmes … Je n’ai pu m’empêcher d’y toucher, de caresser la surface du baril. Un vestige de Kord et de Celestia. J’ai croisé le regard de Moradin hier. Où est ma bouteille ?

Enfin, de retour au récit. Nous nous approchions du lieu … Un immense totem se dressait sur le sommet d’une colinne au milieu d’un énorme marécage acide. Le totem fait facilement 40 pieds de haut, et les marécages autour semblent grouiller de créatures abyssales.

Kharas a détaché la barge et vole à quelques distance de la Sea Wyvern, accompagné de Fruward. La corde de la catapulte se tend, et le baril est lancé vers le totem : Il le manque de peu, mais réussit quand même à raser un coin du marécage grouillant de créatures immondes. Kharas fonce peu après directement dans le totem avec la barge. Le totem retentit comme une grosse caisse dans l’air humide du marécage, et dans les lignes arcanes de mon âme.

Des mages morts-vivants accompagnés de guardiens protègent le totem. Kharas les a frappé sans merci, appuyé par la métamorphe. Mais toutes les blessures infligées se sont vues réapparaître sur lui-même. Rapidement, le nain baigne dans le sang nauséabond de ses ennemis et dans son propre sang vermeil.

Fruward s’est ensuite approché du totem et essaie de le désactiver en manipulant les énergies arcanes qui l’habitent. C’est un échec : Le totem a explosé, nous téléportant à des endroits différents. Nous avons alors compris que le totem fonctionne en créant une aura de divergences aléatoires pour la téléportation autour de lui.

Nous avons ensuite continué d’essayer de désactiver le totem, tandis que Kharas le prenait à bras le corps pour le sortir de son ancre dans le plan. Je voyais tout, excusez-moi mes camarades. Je voyais tout, le flot des énergies arcanes, la forme de l’ancre dans les profondeurs, même la créature qui se terrait dans les profondeurs. Je n’ai pas pu réagir, paralysé par les énergies devant moi.

Ladite créature, créateure du totem. Arandragos, fruit des unions défendue entre Demogorgon et Malcanthet. Détestée par ses deux parents, et par toutes les créatures douées de la moinde once bon sens. Une tête acide, une tête enflammée, une tête électrique. Et un million de tentacules.

Le dragon tentaculaire Arandragos nous a donc attaqué, alors que nous finissions de sortir le totem du marécage de Gaping Maw. Hallyah et Farah redoublent d’effort et finissent pas désactiver l’immense totem tandis que Kharas, Fruward, le Githzerai et moi-même affrontions le monstre.

Nous étourdissons les têtes une après l’autre, tandis qu’Hallyah et Farah dansent, dansent ! Tout en lançant des éclairs sur la créature. Arandragos enrage, et le monde autour de lui bouillonne, se désagrège, alors que le chaos élémental de Gaping Maw est libéré dans l’air ambiant. Je vois le monde lui-même se dissoudre autour de moi, lorsqu’Hallyah termine la créature d’un éclair roseâtre. Il s’effondre dans un cri étourdissant.

Arandragos mort devant nos pieds ! Y aura-t-il une chanson d’écrite maintenant sur Kharas, Hallyah, Farah et Fruward ? Et pour Isom, pauvre Isom, gisant face la première dans les marécages devant le monstre. Je me suis levé alors, le visage couvert de boue, pour composer une premier refrain en l’honneur de cet événement unique.

Enfin, pas tout à fait unique. Arandragos revient toujours. Hallyah dit qu’il reviendra à moins qu’un immortel, dieu ou démon, mette son pied à terre et prévienne son retour. Or, nous connaissons une créature qui en a fait son travail, sa destinée. Nous sortons la craie d’Ahazu et envoyons ensuite Arandragos dans la prison éternelle des Wells of Darkness.


Voilà où nous en sommes. Mon groupe discute de la marche à suivre. Le grand’prêtre Quah-Nomag est remonté sur sa monture dracoliche et est reparti à l’assaut de Lemoriax. Je continue, hagard, à canaliser le rituel. Je vois Fruward devant moi qui me parle, mais je ne l’entends pas. Je ne l’entends pas, oh non.

Non, non.

Dans ma minuscule tête damnée, j’entends Sa Voix. Est-ce que Vous m’entendez ? J’ai aidé à la destruction d’Arandragos, mais je l’ai mis hors de portée d’Orcus, allant jusqu’à l’héberger chez Ahazu, son ennemi mortel et Votre très humble allié. Ai-je bien fait ? Êtes-Vous satisfait de mon travail ?

Oh, oh.

Je sens … je sens la perle maîtresse. Une odeur vague de poisson pourri, une sensation de noirceur, d’un poids immense, l’odeur de Dagon peut-être ? Ah, je vois que nous ne pouvons y aller pour le moment. Trop de forces s’y trouvent encore. Bientôt, par contre. Les forces sont en mouvement, la roue du Destin tourne inexorablement.

Je sens … je sens Fruward. Pauvre Fruward ! Qu’allons-nous devenir, toi et moi ? Que peut-on encore faire ? Je t’avais promis que je ne laisserais pas ton âme dans les Abysses, hélas ! Le monde tourne, tourne, tourne. Ma vision revient, et je revois Fruward devant moi, et je l’entends me supplier de me reposer. Oh Fruward …

“I should just go home.”
“I do not believe you anymore.”
“You’ve been lying to me for way too long.” 3


1 Streetlight Manifesto, interprétation de la chanson ‘Hell’ du groupe Squirrel Nut Zippers (2010).
2 Gogol Bordello, Alcohol (2007).
3 Jon Lajoie, Song for the Students (2012).

Comments

Antoineql drstupid

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.